Maintenant, il faut attaquer !

Championnat Formule E 2015-2016
22.03.2016

A Mexico, les qualifications ont été difficiles, et je ne partais qu’en cinquième place. En course, je me suis retrouvé derrière Jérôme d’Ambrosio. Sur le moment, j’étais furieux contre lui, vous l’avez peut-être entendu à la radio de bord ! Il me semblait qu’il ne fermait pas la porte assez clairement, il me laissait de la place, il bougeait, ce n’était pas évident. On peut le voir sous différents angles. Mais en regardant les images à la télé, de l’extérieur, c’est moins évident que je le vivais de l’intérieur du cockpit…

De manière générale, nous manquions de vitesse. Mexico est un circuit très particulier, avec un asphalte très chaud – il a été mesuré à 65 degrés, je n’avais jamais vu ça. Il faisait 36 degrés à l’extérieur, c’était vraiment une course difficile.

Heureusement, au final, je réalise une bonne opération comptable au championnat puisque j’augmente mon avance à 22 points. Dommage pour Luca di Grassi, il méritait la victoire.

Maintenant, nous devons comprendre pourquoi ça n’a pas bien marché. Je vais passer deux jours avec mes ingénieurs pour trouver la solution. La mi-championnat est derrière, il faut attaquer !